Le jeûne intermittent

Jeûne intermittent : Bilan après 9 mois

 

Bonjour les amis,

Plus de neuf mois après avoir osé tenter l’expérience, l’heure est venue pour moi de faire un bilan et d’évaluer les conséquences qu’a eu le jeûne intermittent sur ma santé et mon poids.

Pourquoi avoir testé le jeûne intermittent ?

Durant mon parcours visant à faire la paix avec la nourriture et à retrouver un rythme de vie sain, je me suis longtemps refusée à entreprendre tout régime restrictif, parce que j’étais persuadée que le seul résultat que j’obtiendrais ce serait encore plus de frustration et une relation encore plus compliquée avec l’alimentation.

Mais devant mon envie pressante de perdre du poids (c’est humain hein! ), je me suis récemment laissée tenter par une énième solution : le jeûne intermittent.
Je n’avais aucune attente particulière avant de me lancer dans cette aventure mais je dois dire aujourd’hui que je ne le regrette pas du tout.

 

Jeûne intermittent : Ce qui a changé pour moi

J’ai découvert le jeûne intermittent comme un moyen de perte de poids dans l’une des vidéos de la coach Esther que je suis depuis plusieurs années et dont j’aime beaucoup le contenu et je dois avouer que j’étais plutôt sceptique au départ.
Son incroyable perte de poids ainsi que son évolution mentale m’ont vraiment épatée mais je n’étais pas vraiment sûre d’avoir assez de motivation pour emprunter ce chemin.

Ayant un passé d’hyperphagique (je t’en parle ici) et souffrant encore de quelques crises ponctuelles de compulsions alimentaires, je ne suis jamais arrivée à suivre un quelconque régime ou un plan alimentaire plus de deux jours !
L’idée même de me priver de nourriture plus de quatre heures de suite me stressait à un point qui pouvait même me provoquer des crises de panique.
Me lever le matin et ne pas me diriger directement vers la cuisine pour préparer un bon petit déjeuner c’était impensable il y a quelques mois.
Comment ça partir travailler à jeun ? mais ça va pas ? Je vais avoir un malaise ! Je ne vais pas réussir à me concentrer ! Et puis il me faut faire le plein d’énergie pour être productive (que d’idées reçues) !
Le JI a complètement brisé cette certitude que je me trimballais à force de discours publicitaires et d’entretiens infructueux avec des nutritionnistes aussi dépassés que scolaires.
Aujourd’hui, je peux facilement passer des heures sans avoir envie de manger ni penser à la nourriture. C’est un énorme changement dans ma manière de penser, une véritable libération mentale.

Le deuxième plus grand avantage que j’ai pu constater depuis que je fais le jeûne intermittent est l’enclenchement d’une perte de poids. Ce qui, honnêtement, n’est pas arrivé depuis plusieurs années.
J’avais complètement perdu espoir, au cours des années et des tentatives précédentes, de perdre un gramme.
Au bout d’un parcours de perte de poids difficile et éprouvant psychologiquement, j’avais progressivement commencé à perdre doucement quelques kilos sans m’en rendre compte.
Depuis le début de mon aventure avec le jeûne intermittent, je suis passée d’un bon 95 Kg le 14 mars à 86 Kg le 14 novembre dernier.

Grace au jeûne intermittent, j’ai aussi commencé à retrouver mes sensations de faim et de satiété.
Ayant souffert de crises d’hyperphagie durant plusieurs années, il était presque impossible pour moi de savoir quand j’avais réellement faim (je parle de la faim physiologique).
Je mangeais pour combler un vide, pour me déstresser, parce que je m’ennuyais. J’étais incapable de déceler mes sensations physiques élémentaires de faim.

Un autre fait nouveau et complètement étonnant pour moi : De l’énergie à revendre !
Pour la première fois depuis très longtemps, je sens que j’ai plein d’énergie et beaucoup plus de facilité à accomplir certaines tâches physiques.
Depuis que je zappe le petit déjeuner et que je commence mes repas à environ 13 heures, je me sens en pleine forme.
Je n’ai plus du tout de coup de barre à la moitié de la matinée ni de lourdeur après les repas.
Je tombe moins souvent malade et je ressens plus de vitalité dans mon quotidien.
Mes douleurs menstruelles sont plus supportables et je ne prends plus de calmants le premier jour des règles.
Ces changements physiques sont complètement nouveaux pour moi, qui ai souffert toute ma vie des répercussions négatives du surpoids.

J’ai commencé à ressentir tous ces bienfaits d’une manière très progressive.
Etant dubitative au départ, j’ai vraiment pris mon temps pour constater tous ces bienfaits et m’assurer que c’était bien réel.
Ce qui m’a le plus encouragé à poursuivre mon aventure du jeûne intermittent au cours des derniers mois, c’est qu’il a été vraiment facile à mettre en place.
Je n’avais pas de courses particulières ni de calcul de calories à faire.
Il suffisait pour moi de respecter uniquement ma fenêtre d’alimentation qui s’étend de 13 heures à 21 heures ou de 14 heures à 22 heures (ça change souvent et j’aime cette flexibilité).
J’ai aimé le fait que le jeûne intermittent soit un mode d’alimentation peu contraignant et qui s’adapte facilement à la fréquence de mes sorties et de mes engagements sociaux.

Autre détail très important : je n’ai absolument pas changé ma manière de manger.
Comme toute ancienne régimeuse qui se reconnaîtra, je connaissais déjà par coeur les bases d’une alimentation équilibrée et saine
Je n’ai pas eu besoin de changer de courses ou de recettes.
Seuls les horaires de mes repas changeaient je mange absolument de tout et ce qui me fait envie. J’ai maintenu mes moments de gourmandise et mes repas de famille généreux, et ça n’a pas altéré ma perte de poids.

 

Le jeûne intermittent : que du positif ?

Comme vous l’avez compris, le jeûne intermittent a été pour moi, jusque là, une expérience positive tant au niveau de l’alimentation qu’au niveau de mes sensations de faim.
Mais je ne peux m’empêcher de penser qu’en le suivant depuis quelques mois, je suis bel et bien dans une sorte de contrôle cognitif.
Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est un régime mais le JI est tout de même un véritable plan alimentaire avec des règles qu’il conviendrait de suivre.
Et comme tout plan alimentaire, le JI implique forcément une sorte de contrôle pour arriver au but, avoué ou pas, et assumé ou pas, de perdre du poids.
Dans cette optique, le risque de tomber dans le piège du contrôle mental et des restrictions demeure bien réel avec le jeûne intermittent d’ailleurs il est déconseillé aux personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire et je comprends mieux pourquoi.

Dans mon cas, il m’est déjà arrivé de faire des crises de compulsions alimentaires, en étant bien dans ma fenêtre d’alimentation.
J’ai déjà mangé alors que je n’avais pas du tout faim, mais parce que c’était simplement l’heure de manger. Et j’ai déjà ignoré ma faim parce que j’étais à ma fenêtre de jeûne.
Présenté de la sorte, on peut se demander ce qui me dérange réellement vu les avantages que j’ai constatés. Après tout, j’ai bien maigri, je me sens bien mieux dans ma peau.
Ce qui me préoccupe c’est ma quête d’une relation saine avec la nourriture.
Etre capable de respecter mes sensations de faim et de satiété, de penser et d’agir comme une « mangeuse normale et régulée ».
Je pense sincèrement qu’un mangeur bien régulé ne se préoccupe pas de l’heure à laquelle il mange mais de ce qu’il a envie de manger une fois qu’il a bien ressenti la faim.

 

Le bilan après neuf mois :

Pour résumer, au delà des très nombreux avantages que l’on peut constater sur la santé et sur le mental, le jeûne intermittent n’est malheureusement pas un moyen pour retrouver une relation saine à l’alimentation.

Pour moi, le plus gros point positif à mon expérience du jeûne intermittent est d’avoir brisé l’idée que je ne pouvais pas me passer de nourriture durant quelques heures, c’était tout simplement inespéré.

Le jeûne intermittent a été une formidable expérience dans ma vie. Au delà de la perte de poids progressive et significative, il a enclenché chez moi un véritable changement tant au niveau des pensées qu’au niveau du comportement alimentaire.
Je suis impatiente d’échanger avec vous sur le sujet. Avez-vous testé le jeûne intermittent ?